Toxic ADN

de Émile Degas

COUP DE COEUR ♥️

𝑳𝒂 𝒕ê𝒕𝒆 𝒅’𝒖𝒏 𝒉𝒐𝒎𝒎𝒆, 𝒎é𝒄𝒐𝒏𝒏𝒂𝒊𝒔𝒔𝒂𝒃𝒍𝒆, 𝒄𝒐𝒖𝒗𝒆𝒓𝒕𝒆 𝒅’𝒉é𝒎𝒂𝒕𝒐𝒎𝒆𝒔, 𝒅𝒐𝒏𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒅𝒆𝒏𝒕𝒔 𝒃𝒓𝒊𝒔é𝒆𝒔 𝒉é𝒓𝒊𝒔𝒔𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒍𝒂 𝒇𝒂𝒄𝒆 𝒎𝒂𝒓𝒕𝒚𝒓𝒊𝒔é𝒆 𝒅’𝒖𝒏 𝒔𝒐𝒖𝒓𝒊𝒓𝒆 𝒄𝒂𝒖𝒄𝒉𝒆𝒎𝒂𝒓𝒅𝒆𝒔𝒒𝒖𝒆, 𝒅é𝒈𝒐𝒖𝒍𝒊𝒏𝒂𝒊𝒕 à 𝒒𝒖𝒆𝒍𝒒𝒖𝒆𝒔 𝒄𝒆𝒏𝒕𝒊𝒎è𝒕𝒓𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒍𝒖𝒊.

Saint-Crespin, petite ville du nord de la France. Petit coin où il ne fait pas bon vivre.
Un ancien bâtiment rempli de souvenirs atroces sert d’internat pour les jeunes filles à problèmes. Un maire prêcheur qui n’a aucun scrupules pour dilapider l’argent de se contribuables pour s’épanouir dans les bras de divers femmes rémunérées pour leurs services. Un agriculteur prêt à tout pour se faire de l’argent quitte à épandre des engrais dont il ne sait rien. Un père de famille qui n’hésite pas à commercer avec un gros dealer pour revendre à des mineurs et amasser un maximum d’argent.
C’est vraiment le genre d’endroit que l’on préfère éviter et pourtant, les habitants n’ont pas d’autre choix que de subir les changements de leur ville.
Quand Louna, jeune fille à problèmes, arrive dans la fondation Admunsen pour se faire recarder, elle ne s’attend pas à découvrir de sombres secrets et de voir les gens changer.
Pour Victoire, femme indépendant qui cherche à aider les gens à ne pas se plonger dans les médicaments qui attentes à leur vie, se sera un choc monumental qui lui tombera dessus sans s’y attendre.
Mais Georges, le maire de la ville, ayant accepté l’offre alléchante d’une entreprise d’agro-alimentaire n’était vraiment pas prêt aux changements que sa petite ville allait endurer.

Êtes-vous prêts à venir séjourner dans cette petite ville ? Vous êtes les bienvenus, une ratatouille géante vous sera même servie lors de votre arrivée.

𝑰𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒍𝒆 𝒓é𝒄𝒆𝒑𝒕𝒂𝒄𝒍𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒄𝒂𝒖𝒄𝒉𝒆𝒎𝒂𝒓𝒔, 𝒍’𝒂𝒕𝒕𝒓𝒂𝒑𝒆-𝒓ê𝒗𝒆𝒔 𝒒𝒖𝒊 𝒓𝒆𝒄𝒚𝒄𝒍𝒆 𝒍𝒆𝒔 𝒑𝒆𝒏𝒔é𝒆𝒔 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒔𝒐𝒏𝒈𝒆𝒔, 𝒍𝒆 𝒕é𝒎𝒐𝒊𝒏 𝒄𝒆𝒏𝒕𝒆𝒏𝒂𝒊𝒓𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒕𝒐𝒓𝒑𝒊𝒅𝒆𝒔 𝒐𝒖𝒃𝒍𝒊é𝒆𝒔.

Avant tout, je voulais remercier l’auteur de m’avoir fait confiance en me faisant parvenir un exemplaire de son livre. Ensuite, je ne peux que le féliciter pour cette œuvre vraiment géniale ! J’ai clairement dévoré ce livre en peu de temps. On ne peut pas du tout le lâcher, on est obligé de continuer de tourner les pages tellement l’histoire est folle !
Par contre, à ne pas mettre entre toutes les mains, certains détails peuvent couper l’appétit !

𝑰𝒍 𝒔𝒆 𝒗𝒐𝒚𝒂𝒊𝒕 é𝒗𝒆𝒏𝒕𝒓𝒆𝒓 𝒖𝒏 𝒔𝒖𝒓𝒗𝒆𝒊𝒍𝒍𝒂𝒏𝒕 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒔𝒐𝒏 𝒄𝒐𝒖𝒕𝒆𝒂𝒖 à 𝒔𝒕𝒆𝒂𝒌 𝒑𝒖𝒊𝒔 𝒔𝒐𝒓𝒕𝒊𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒆𝒏𝒕𝒓𝒂𝒊𝒍𝒍𝒆𝒔 𝒉𝒐𝒓𝒔 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒄𝒂𝒗𝒊𝒕é 𝒂𝒃𝒅𝒐𝒎𝒊𝒏𝒂𝒍𝒆, 𝒅é𝒑𝒍𝒊𝒆𝒓 𝒍𝒆𝒔 𝒅𝒊𝒛𝒂𝒊𝒏𝒆𝒔 𝒅𝒆 𝒎è𝒕𝒓𝒆𝒔 𝒅’𝒊𝒏𝒕𝒆𝒔𝒕𝒊𝒏 𝒈𝒓ê𝒍𝒆 𝒆𝒕 𝒍𝒆𝒔 𝒇𝒊𝒙𝒆𝒓 𝒂𝒖 𝒑𝒍𝒂𝒇𝒐𝒏𝒅 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆. 𝑼𝒏𝒆 𝒈𝒖𝒊𝒓𝒍𝒂𝒏𝒅𝒆 𝒅𝒆 𝒏𝒐ë𝒍.

Clairement, l’histoire est super originale ! Je ne m’attendais pas à être aussi surprise et à fond. Cette histoire d’engrais est superbement construite, le suspens est total, on ne peut pas savoir ce qui va réellement se passer avant le premier changement. L’écriture est hyper fluide, immersive et étonnante. Assez gore pour s’imaginer ce que subissent nos personnages. Les histoires de chaque personnage sont complètes, on ne manque de rien. Tout est bien pensé, tourné et utilisé. Il n‘y a aucun passage en trop ou manquant. Les émotions se font quand même ressentir malgré l’horreur présente.
Concernant les chapitres, ils sont courts, ce qui permet à entrer rapidement dans l’histoire. L’avantage aussi c’est que chaque chapitre concerne un personnage. On a donc tous les points de vues possible de nos protagonistes. C’est vraiment un gros avantages à la compréhension des dégâts que la ville subit.

𝑪𝒆 𝒄𝒐𝒖𝒍𝒐𝒊𝒓 𝒏’é𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒍’𝒆𝒙𝒕𝒆𝒏𝒔𝒊𝒐𝒏 𝒅’𝒖𝒏𝒆 𝒄𝒓é𝒂𝒕𝒖𝒓𝒆 𝒎𝒐𝒏𝒔𝒕𝒓𝒖𝒆𝒖𝒔𝒆, 𝒒𝒖𝒊 𝒅𝒐𝒓𝒎𝒂𝒊𝒕 𝒍à 𝒅𝒆𝒑𝒖𝒊𝒔 𝒅𝒆𝒔 𝒅é𝒄𝒆𝒏𝒏𝒊𝒆𝒔, 𝒒𝒖𝒊 𝒂𝒗𝒂𝒊𝒕 𝒈𝒆𝒓𝒎é à 𝒎ê𝒎𝒆 𝒍𝒆 𝒔𝒐𝒍 𝒅𝒆 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒗𝒊𝒍𝒍𝒆 𝒎𝒂𝒖𝒅𝒊𝒕𝒆.

J’ai eu une petite préférence pour Louna, la jeune ado qui arrive dans la ville à la suite de problèmes. Elle est attachante, touchante et essentielle à l’histoire. On a envie de la prendre par la main et de l’aider à se sortir de ce cauchemar. On apprend au fil des pages ce qui a fait qu’elle en est arrivée à cet endroit.
Mais Mlle Rose, la directrice du pensionnat a aussi conquit mon coeur. Malgré son caractère très strict et carrément psychopathe sur les bords, j’ai tout de même réussi à m’attacher à elle. J’avoue que son histoire y est pour quelque chose mais après tout, n’avons nous pas tous une part sombre en nous ?
Par contre, j’ai vraiment détesté Papa doc, dès le début je n’ai pas pu le voir. Il est complètement dérangé, orgueilleux et monstrueux. C’est le genre d’ado que l’on ne veut pas croiser dans la rue de peur de se faire agresser.

𝑬𝒍𝒍𝒆 𝒂𝒗𝒂𝒊𝒕 𝒗é𝒄𝒖 𝒖𝒏𝒆 𝒗𝒊𝒆 𝒅é𝒈𝒖𝒆𝒖𝒍𝒂𝒔𝒔𝒆 𝒆𝒕 𝒃𝒓𝒖𝒕𝒂𝒍𝒆, 𝒔𝒂𝒄𝒄𝒂𝒈é𝒆 𝒑𝒂𝒓 𝒍𝒂 𝒇𝒐𝒍𝒊𝒆, 𝒍𝒂 𝒑𝒆𝒓𝒗𝒆𝒓𝒔𝒊𝒐𝒏, 𝒍𝒂 𝒎𝒂𝒍𝒂𝒅𝒊𝒆 𝒎𝒆𝒏𝒕𝒂𝒍𝒆 𝒅𝒆 𝒄𝒆𝒍𝒖𝒊 𝒒𝒖𝒊 𝒅𝒆𝒗𝒂𝒊𝒕 ê𝒕𝒓𝒆 𝒔𝒐𝒏 𝒑𝒓𝒐𝒕𝒆𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓 𝒆𝒕 𝒒𝒖𝒊 𝒂𝒗𝒂𝒊𝒕 é𝒕é 𝒔𝒐𝒏 𝒅𝒆𝒔𝒕𝒓𝒖𝒄𝒕𝒆𝒖𝒓.

Pauline

Retrouvez les différents liens pour vous procurer un exemplaire :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *